Le truc pour se débarrasser des limaces : « patron une petite bière! »

Salut mes bloguivores!

Avec le soleil qui revient, nos jardins se refont une beauté! On s’adonne à la joie des plantations diverses et variées aussi bien pour le plaisir d’avoir quelque chose de bon dans notre assiette que pour le ravissement des yeux.

Photo Tom Kyrann

Quoi de plus merveilleux qu’un beau jardin fleuri et qu’une bonne salade bien tendre pour accompagner les grillades du barbecue?

Cependant, il n’y a pas que nous, misérables jardiniers du dimanche qui s’invitons à la fête! Les insectes aussi veulent être de la partie et même s’ils doivent rester nos amis, car indispensables à l’équilibre de notre planète, certains d’entre eux peuvent transformer nos tendres laitues et nos douces capucines en véritable dentelle de Calais! je pense notamment aux limaces et aux escargots qui sont, soit dit en passant, des gastéropodes et non des insectes, mais c’est tout comme!

Alors pour en éliminer une partie, voici une petite astuce écologique qui fonctionne super bien.

Auteur du dessin inconnu (merci à lui!)
Auteur du dessin inconnu (merci à lui!)

N’allez pas me demander pourquoi mais figurez-vous que ces petites bêtes adorent la bière! Il suffit donc de répartir aux endroits stratégiques de votre jardin des coupelles remplies de bière. Attirées par ce breuvage, les limaces viendront y noyer leur chagrin et vous en ferez récolte chaque jour ou presque.

Vous pouvez utiliser des fonds de petites bouteilles, que vous placerez légèrement enfoncées à ras de la terre, en les dissimulant sous une poterie ou sous une pierre mais en laissant un passage.

 

 

Si vous avez un cœur d’artichaut plutôt que l’âme d’un Jack l’éventreur et que vous préférez simplement éloigner ces dévoreuses de salades, plantez des aromatiques comme le thym, la sauge, l’absinthe par exemple qui aideront à repousser ces nuisibles.

 

 

 

 

 

On obtient le même effet avec des coquilles d’œufs écrasées et parsemées autour des plantes (répulsives par leur aspect coupant) ou du marc de café avec en prime un enrichissement naturel du sol car ces déchets apportent des minéraux à la terre, donc que du bonheur!

Voilà pour ces petits tuyaux et n’oubliez pas comme le disait si bien Voltaire de « cultiver votre jardin » avec amour et si possible respect de notre belle nature.

 

Publicités

Médicaments : sous quelles formes pour être en forme?

 

On ne peut pas vraiment dire que ce dont je vais vous parler est un truc fun alors je vais plutôt le classer dans les trucs bons à savoir!

Chaque jour, nous sommes des millions de personnes à avaler un comprimé pour calmer un mal de tête ou un mal de ventre. Mais lorsque l’on rentre dans une pharmacie, on se croit parfois être devant le rayon yaourts d’un supermarché tant la variété des formes de médicaments est nombreuse! Comprimés, gélules, cachets effervescents, lyoc, poudres, sirops et j’en passe, on ne sait plus à quel saint se vouer.

A cela s’ajoute une quantité déconcertante de marques différentes pour une seule et même molécule ou presque. Rappelons que les Doliprane, Efferalgant, Dafalgan… ne sont en fait que des comprimés de Paracétamol que l’on peut du reste obtenir sous ce simple nom générique.

 

La seule différence non négligeable est le prix qui varie de plusieurs centimes selon le laboratoire qui le commercialise, Sanofi, Sandoz, Mylan, etc…  et aussi parfois la pharmacie où l’on se le procure, mais ceci est une autre histoire.

Quand un bon mal de tête vous vrille les tempes, notre priorité est de s’en débarrasser plus vite possible.

Devant cette jungle de formes de médicaments, j’ai posé la question à ma pharmacienne préférée pour savoir tout simplement lequel parmi tous ces « modèles » agissait le plus vite et voici le classement qu’elle m’a donné:

Lire la suite