Grand Corps Malade mais bien dans sa tête!

Grand Corps Malade, un drôle de nom pour un drôle de type avec de drôles de chansons, c’est l’idée (reçue) que j’avais jusqu’à présent de ce slameur atypique et un peu en marge, moi qui suis fan de musique pas trop branchée slam ou rap pourtant. Mais ça comme dirait l’autre c’était avant, avant d’avoir entendu au détour d’une interview télévisée le titre phare de son dernier album, Plan B, sorti en février.

Plan B Grand Corps Malade

Cette chanson s’intitule Dimanche et là, les copines, je ne vous dis pas! chacune d’entre nous a sans doute rêvé un jour secrètement  qu’un mec lui fasse une telle déclaration d’amour! ça vous prend aux tripes, ça vous chamboule et ça vous fait dire qu’il n’y a pas que des  Harvey Weinstein  dans ce bas monde, qu’il y a encore des hommes qui savent parler aux femmes avec force, sincérité et respect.

Vraiment séduite par ce titre, je me suis dit qu’il serait peut être temps d’enrichir ma culture et d’aller écouter le reste de l’album et bien m’en a prit car j’y ai découvert de vraies perles, des textes riches et rares, plein de moments forts, de tendresse et d’émotion mais aussi d’idées bien senties et bien amenées.

De son vrai nom Fabien Marsaud fan de basket, joueur dans son équipe d’Aubervilliers devient ce Grand Corps Malade suite à un mauvais plongeon qu’il fait dans une piscine et qui lui déplace les vertèbres à l’âge de 20 ans. L’avenir devient bien noir pour lui car d’après les médecins c’est la paralysie qui l’attend. Heureusement sur ce coup là ils ont tout faux et après une année de rééducation Fabien retrouve l’usage de ses jambes et deviendra même manager sportif.

Mais son accident l’emmène sur un autre terrain celui de la musique et des mots qu’il maîtrise encore mieux qu’un ballon de basket. Il découvre le slam, cette façon de déclamer la vie, née vers 1980 à Chicago. Il prend la syllabe au rebond comme il le chante si bien et laisse virevolter sa plume sur le papier comme un funambule marche sur son fil. Ce virtuose de la langue qui joue avec les mots écrira aussi un livre Patients inspiré de sa propre histoire dont sera tiré un film nominé aux Césars 2018.

Plan B est son sixième album et avec lui on ne peut s’empêcher de penser qu’il s’est inspiré des plus grands. Quand il chante Tu peux déjà, chanson dédiée à son fils, on aperçoit en filigrane Renaud et son Morgane de toi. Quand il nous parle de Patrick, un certain maire bien connu de Levallois-Perret, on sent l’odeur fameuse de la pipe de Brassens. Quand il raconte la détresse de Yadna la Syrienne et l’indifférence dans Au feu rouge on entend comme en écho l’African tour de Cabrel.

J’ai aimé toutes les chansons de l’album mais j’ai choisi Ensemble pour terminer mon propos, une chanson que je dédie à toutes mes copinettes qui de près ou de loin me témoignent leur sympathie depuis ces quelques années maintenant que nous naviguons ensemble dans le même bateau et qui se reconnaîtront.

Je sais que je ne ferai pas l’unanimité sur ce coup là mais peu m’importe, découvrir un trésor est de plus en plus rare de nos jours, notamment dans la chanson française, alors quand je pense en avoir trouvé un je me prends à espérer que d’autres que moi pourront l’apprécier.

Belle fin de semaine mes Bloguivores et chapeau à tous les artistes qui nous font rêver et qui comme Fabien nous rappellent que rien n’est jamais perdu ♥

Publicités

9 réflexions sur “Grand Corps Malade mais bien dans sa tête!

  1. Coucou la miss,
    J’ai entendu cette chanson Dimanche dans l’émission « On est pas couché », une belle déclaration d’amour qu’on voudrait toutes entendre de notre cher et tendre 😉
    Quel parcours et quelle leçon de courage !
    bisous et bonne soirée

    J'aime

  2. Coucou ma Mimi ! Très heureuse que tu aies découvert ce Grand Corps Malade duquel je ne retiendrai que le « Grand » ! Grand par son humanité, grand par son talent ! Mon cher et tendre m’a offert son livre « Patient » dont je te recommande la lecture, si ce n’est déjà fait 😉 – dans lequel je me suis (un peu) reconnue, pour avoir été dans l’impossibilité de marcher pendant… presque un an. Ces textes sont de petites merveilles de tendresse et d’amour : alors un grand merci à toi pour ce bel article ! Bon week-end et plein de gros bisous 😉 ♥

    Aimé par 1 personne

    1. Hello ma Marie, il me semblait bien que tu l’aimais mais je n’étais pas sûre. Effectivement j’ai découvert de l’excellent et suis presque honteuse de ne pas l’avoir fait avant.Il donne une sacrée belle leçon de courage ce type et montre qu’il faut toujours se battre dans la vie et que rien n’est jamais perdu. En plus il manie les mots de main de maître tout ce que j’aime! Merci pour ta réaction que j’apprécie beaucoup. Grosses bises mon amie et bon WE 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Ma Mimi, il n’y a pas de honte à avoir tu sais, les rencontres se font quand… elles doivent se faire 😉 Très bon week-end à toi aussi et plein de gros bisous 🙂

        J'aime

    1. Eh! salut Michel, ça fait une paye… comme chantait Renaud! j’espère que tu vas bien! C’est clair que les cigales ont du pain sur la planche, chanter tout l’été, c’est pas de tout repos 😉 Merci de ta visite camarade et très bon weekend à toi. Bisous:)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s