Shaun, Wallace, Gromit et les autres…

Shaun par Créaconcept - © studio Aardman

Shaun par Créaconcept © studio Aardman

 

La sortie du film d’animation « Shaun le mouton » me donne cette semaine l’occasion de rendre hommage à deux de mes réalisateurs préférés,  Nick Park et Peter Lord les créateurs des célèbres  « Wallace et Gromit » ou encore  « Ginger et Rocky » de Chicken Run, ces formidables petits personnages réalisés en pâte à modeler et animés de main de maître.

Leurs films sont à chaque fois des petits bijoux de réalisation et des trésors d’humour « so british ».

Mais avant tout modelage, un très grand nombre de dessins sont d’abord réalisés reproduisant les différents personnages dans les postures les plus diverses.

Une fois élaborés les personnages sont mis en situation dans les cases du storybord. Chaque image est photographiée et parfois mise en animation pour en vérifier l’effet .

Gromit Créaconcept  © studio Aardman

Gromit Créaconcept
© studio Aardman

Toutes les  figurines sont réalisées à partir d’un squelette métallique. Celui-ci est  recouvert d’une pâte à modeler spéciale (l’Aard-mix), plus résistante que la pâte à modeler courante. A l’inverse des figurines de Chicken run dont la texture était parfaitement lisse, celles du Mystère du lapin garou ont conservé quelques imperfections dans le but de  renforcer le côté artisanal qui fait la force des films de Wallace et Gromit.

La majorité des personnages sont reproduits  dans un grand nombre de poses et costumes différents pour chaque film.

Tous les décors sont réalisés minutieusement en 3D, en privilégiant de nombreux détails et mesurent souvent plusieurs mètres afin que les caméras puissent filmer tous les plans facilement et le plus précisément possible.

Puis vient l’étape du tournage. Les scènes sont animées image par image (en stop-motion), seconde par seconde et les personnages sont bougés au millimètre.

Avec cette méthode, l’équipe parvient en moyenne à enregistrer 2 secondes de film en une journée de travail, pour 24 images par seconde. La réalisation est de ce fait très longue.

Réaliser un Wallace & Gromit de 30 minutes exige déjà énormément de temps, de soin et de patience, explique Nick Park. Un long métrage de 85 minutes revient à bâtir… la Muraille de Chine avec des allumettes ! Il a fallu cinq ans d’efforts ininterrompus pour réaliser « le mystère du lapin garou », parce que chaque détail compte, y compris les plus minuscules.

Un geste ou un seul déplacement de personnage demande jusqu’à 24 postures par secondes.

Rocky et Ginger Créaconcept - © studio Aardman

Rocky et Ginger Créaconcept –
© studio Aardman

Dans ces petits chefs d’œuvre il y a parfois l’intervention de l’informatique, quand le problème est trop complexe mais la chose reste exceptionnelle. Ce fut la solution trouvée pour réaliser la mer en mouvement dans le film « Les pirates! bons à rien, mauvais en tout »

Si certains d’entre vous ne connaissent pas encore ces personnages et sont friands d’humour et de dérision allez vite vous procurer ces petits bijoux. Et bien sûr vous pouvez allez découvrir en salle « Shaun le mouton » toujours issu du studio britannique Aardam mais réalisé cette fois par Mark Burton.

 

 

  • 1993 : Un mauvais pantalon (The Wrong Trousers) – Court métrage
  • 1995 : Rasé de près (A Close Shave) – Court métrage
  • 2000 : Chicken run – Long métrage
  • 2005 : Le mystère du lapin garou (The Curse of the Were-Rabbit) – Long métrage
  • 2008 : Sacré pétrin (A Matter of Loaf and Death) – Court métrage
  • 2012 : Les pirates! bons à rien, mauvais en tout (Band of Misfists) – Long métrage
  • 2015 : Shaun le mouton – long métrage
wallace et gromit - © studio Aardman

wallace et gromit –
© studio Aardman

 

 

Les photos qui illustrent cet article (à part celle ci-dessus) sont celles de mes modestes réalisations personnelles, faites en porcelaine froide. Je demande bien pardon à ces créateurs de génie pour avoir tenté d’imiter leurs fabuleux personnages, à ma toute petite échelle d’amateur, mais vraiment je n’ai pas pu résister car je les aime trop.

 

Un immense merci à eux et à toute leur équipe pour tout le bonheur procuré.

 

NB. AUCUNE DE CES CREATIONS N’EST A VENDRE

 

© studio Aardman

Publicités

4 commentaires sur “Shaun, Wallace, Gromit et les autres…

  1. Merci Michèle pour ce bel article ! J’ai adoré Chicken run, qui m’a fait rire mais m’a aussi émue, et Le mystère du lapin garou, trop génial ! Un grand bravo à tous ceux qui font « vivre » ces sympathiques personnages, et à toi qui pourrait faire partie de l’équipe si si 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s