Les pierres fines 2/2 – De petites histoires précieuses suite

 

Comme promis voici la seconde partie de mon article relatif aux pierres fines.

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir quatre pierres supplémentaires, toutes plus belles les unes que les autres, toujours au travers de leurs petites histoires.

Bonne lecture et bonnes découvertes.

 

LA CORNALINE

 

 

 

 

Couleur : rouge orangé clair à rouge brun, de translucide à opaque
Plus grands gisements : Inde (variété la plus fine), Brésil, Uruguay
Vertu supposée : apaisante et curative

On dit que la personne en rapport avec la cornaline est chaleureuse, sympathique et attentionnée, et a une grande expérience de la vie. Elle est également créative.

cornouiller

cornouiller

La cornaline est une sorte de quartz. Son nom viendrait de « cornus » en latin qui signifie « corne » mais certains associent également son nom à l’arbre cornouiller à cause de sa couleur.

En Egypte ancienne elle symbolisait la vie.  On en plaçait dans les tombes afin qu’elle veille sur les défunts dans leur voyage dans l’au-delà. On en faisait d’ailleurs des amulettes sur lesquelles étaient sculptés des extraits du livre des morts.

En Grèce les amulettes de cornaline avaient la propriété d’être « magiques ».
Les bouddhistes croient toujours aujourd’hui en ses pouvoirs protecteurs et de guérison.

La cornaline apparaît dans la Bible comme une « pierre de feu ».

 

 

LA TURQUOISE

 

 

 

 

 

 

Couleur : bleu clair, bleu-vert, verte
Plus grands gisements : Beaucoup de gisements sont épuisés mais on en trouve toujours au Mexique et aux Etats-Unis.
Vertu supposée : fortifiante

 

On dit que la personne en lien avec la turquoise est assurée et indépendante.

 

La couleur bleue de cette pierre vient de sa teneur en cuivre alors que les nuances de vert  viennent des impuretés. La chaleur et les rayons du soleil modifient sa teinte. On l’imprègne souvent de cire pour diminuer sa porosité et fixer sa couleur.

 

 

Cette pierre fut découverte en Perse mais son commerce transita par la Turquie au moment des croisades et elle a pris à l’époque le nom de « pierre turque » d’où l’origine de  « turquoise ». Il semblerait que ce soit l’une des premières pierres utilisées en joaillerie.
En perse, la turquoise servait à protéger les hommes et les chevaux des chutes et des blessures. Elle était souvent portée sous forme de bague chez les hommes.

 

 

Les Amérindiens l’utilisaient lors de leurs chasses. Quant aux Mayas ils offraient ces pierres aux dieux pour se protéger des esprits malveillants. En Chine elle se porte depuis bien longtemps comme amulette porte-bonheur ou encore en bijou car elle est signe de richesse.

 

 

 

 

 

 

L’OBSIDIENNE

 

 

 

 

 

 

Couleur : noire avec des marques blanches, grises ou rouges
Plus grands gisements : Italie, Grèce, Mexique, Japon…
Vertu supposée : enracinante, purifiante

 

On dit que la personne liée à cette pierre est secrète et excelle à découvrir des informations cachées.

 

L’obsidienne semblerait tenir son nom de « Obsius » romain de la Rome antique qui releva pour la première fois sa présence en Éthiopie.

 

On la trouve uniquement dans des zones volcaniques où elle se forme à partir de la lave refroidie. L’obsidienne non polie est très coupante.

pointes de lances en obsidienne

pointes de lances en obsidienne

Du reste, elle a été utilisée à l’âge de pierre pour la fabrication des pointes de flèches et des couteaux très tranchants. En Amérique centrale où la pierre est abondante, les aztèques fabriquaient épées, haches et massues.

Mais elle servait également à façonner des sculptures religieuses et des ornements royaux.

 

 

Dans l’Europe médiévale, on en faisait des miroirs « magiques ». Le célèbre docteur John Dee, astrologue et médium de la reine Elisabeth Ier d’Angleterre, utilisait un de ces miroirs pour communiquer avec les esprits.

 

 

 

 

 

 

L’AGATE

 

 

 

 

 

 

Couleur : diverses (voir plus loin)
Plus grands gisements : Brésil, Uruguay, Québec, Inde…
Vertu supposée : calmante

On dit que la personne en lien avec l’agate est un peu distraite, rêveuse et bonne communicante.

L’agate est formée de fines bandes de quartz, d’opale et de calcédoine. Les lignes apparentes sont dues à la silice qui s’est solidifiée.

 

Elle doit son nom au grec Théophraste qui au IIIème siècle s’inspire du nom du fleuve où la pierre a été découverte, le fleuve Achate.

Egyptiens et Sumériens appréciaient beaucoup cette pierre et les grecs étaient connus pour leurs talents de sculpteurs de l’agate. Taillée pour faire apparaître ses cercles concentriques, on en faisait déjà des bijoux, comme des bagues-sceaux utilisées uniquement par les classes supérieures, mais aussi des coupes, des coffrets, des chandeliers.

Elle servait aussi à éloigner le « mauvais œil », à renforcer toutes les vertus et avait une action protectrice de façon générale.

 

Les couleurs de l’agate
Chaque couleur est entourée de croyances. Ainsi, le vert protégeait des maladies des yeux, le brun éloignait les reptiles venimeux, le rouge était censé éloigner les grosses araignées et autres scorpions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà donc un tout petit aperçu des pierres fines qui viennent du cœur de notre terre et comme je l’ai dit dans ma première partie, on en dénombre plus de 130 différentes donc le choix est grand.
J’espère que vous avez eu plaisir à me lire autant que j’ai eu plaisir à me pencher sur ce sujet et que vous aurez peut-être envie de vous offrir une de ces petites merveilles.

 

 

 

Retrouvez la première partie de cet article : Les pierres fines 1/2

 

 

Sources :
Encyclopédie universalis
Livres : perles et bijoux de fantaisie – Janet Coles et Robert Budwig
Sites web divers dont   http://wiki-des-bijoutiers.fr/

 

Publicités

10 commentaires sur “Les pierres fines 2/2 – De petites histoires précieuses suite

  1. Le deuxième volet est aussi passionnant que le premier ! Les pierres fines m’ont toujours attirées et inspirées 🙂 Et là j’apprends que mon collier peut éloigner les araignées et les scorpions : intéressant, très intéressant 😉 Un grand merci à toi Michèle, d’avoir mis ainsi nos créations en valeur et de nous apprendre plein de choses 🙂 Je connaissais Le Joyau et Bouton et Chiffon, bien sûr, et grâce à toi je découvre Ghilou création et l’atelier de Margotte!

    J'aime

    • Tu ne regarderas plus ton beau collier comme avant n’est-ce pas Marie! Merci à toi pour ton soutien, ta gentillesse et ton talent de créatrice, vous méritez toutes amplement d’être mises en avant et vous m’avez permise d’illustrer mon article de la plus belle des façons:)

      Aimé par 1 personne

  2. Article très intéressant et enrichissant sur ces pierres( semi-précieuses) fines que nous ne connaissions que par leurs beautés.Merci pour toutes ces informations.

    J'aime

    • Très touchée de ta visite Laurence, tu sais que tu as toujours une place réservée ici, j’attends tes réponses à mon petit questionnaire pour pouvoir enfin parler de ta super activité. Mais je sais aussi que nous avons toutes de nombreux chats à fouetter, donc je suis patiente:)Bisous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s