Le steampunk un univers fabuleux

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un article écrit par le jeune auteur de la saga de fantasy Chasseurs de ténèbres, Tom Kyrann qui m’a fait le grand plaisir de répondre à mon invitation.

Celui-ci va tenter de vous dévoiler les dessous du monde extraordinaire qu’est le Steampunk qui prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années, tant dans la littérature que dans la mode.

Le mouvement littéraire Steampunk peut être assimilé à un sous-genre de la Fantasy.

Il regroupe à lui seul plusieurs autres sous-genres, normalement indépendants allant de l’Uchronie (où l’on part d’un contexte historique mais en refaisant l’Histoire) à l’Urban Fantasy (où le monde monde réel côtoie des mondes parallèles) en passant par la Science-Fiction en termes de contexte.

 

Mais en termes d’histoire, les ouvrages de Steampunk s’apparentent souvent à des romans d’aventures en passant par des romans policiers ou encore des westerns comme les Mystères de l’Ouest.

Les premières traces du roman Steampunk remontent à la fin des années 70.  C’est lors d’une réunion entre trois amis auteurs, K.W. Jeter, Tim Powers et James Blaylock, que l’un d’entre eux lança l’idée d’écrire des histoires de science fiction qui se passeraient dans le passé. Jeter, comme pour se moquer de cette idée qu’il trouvait complètement farfelue, décréta que ce mouvement s’appellerait « steampunk »en boutade par rapport au « cyberpunk » qu’il avait lui même créé.

Toutefois, l’un des grands précurseurs de l’idéologie Steampunk est sans conteste Jules Vernes, à l’instar notamment de l’invention du célèbre Nautilus de Vingt Mille Lieues Sous les Mers.

Quoiqu’il en soit, le nom est demeuré, et le fameux « Steam » fait référence à la machine à vapeur de James Watt, symbole le plus emblématique de la Révolution Industrielle, période dans laquelle baigne le mouvement.

Ainsi, le Steampunk se distingue des autres tendances  en considérant que les progrès technologiques réalisés lors de la Révolution Industrielle ont été bien plus considérables qu’en réalité.

Une autre de ses caractéristiques est le fait que l’histoire se déroule dans le Londres victorien de la fin du XIXeme siècle, baignant dans l’ambiance si particulière des enquêtes de Sherlock Holmes, ou encore des meurtres sanglants de Jack l’Eventreur.

Les éléments récurrents dans la tendance Steampunk sont notamment les rouages, les engrenages, les horloges,  les montres, les insectes et animaux mécaniques. C’est un univers très particulier, où le vestimentaire est de toute beauté et les inventions sont originales et insolites.
Le courant en lui-même est sujet à un engouement récent de la part de la jeune génération, que ce soit aux USA ou en France. Visiblement, il semble prendre de plus en plus d’ampleur ces dernières années, bien qu’au point de vue cinématographique, aucun film vraiment correct n’ait pu illustrer dignement le genre en question.

 

 

Je reprends la plume pour adresser un  grand merci à Tom pour sa contribution.

Vous pouvez télécharger GRATUITEMENT le premier tome de « Chasseurs de ténèbres » sur son site dédié à la Fantasy.

 

Publicités

3 réflexions sur “Le steampunk un univers fabuleux

  1. boutique astrallia

    Merci pour cet article qui m’en apprend beaucoup sur un univers que je connaissais sans en savoir le nom 😉 Tes créations dans ce style, sont superbes et tellement originales ! Je suis fan ! Quant au premier chapitre du livre de Soufiane, il nous prend tout de suite dans l’engrenage du suspens !!! Bravo à tous les deux et … on attend la suite avec impatience 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s