L’art de l’amigurumi ou quand le crochet vous emporte au pays du Soleil Levant

 

L’image de la vieille dame assise au coin du feu crochetant inlassablement bonnets, écharpes ou mitaines est bien tombée en désuétude.

Aujourd’hui, le tricot comme le crochet ont retrouvé un air « branché » et sont redevenus un hobby tendance, très apprécié. Il n’y a qu’à regarder l’essor des « cafés-tricot  » ou des petites boutiques en ligne dédiées à ces activités pour s’en convaincre.
Mais l’engouement pour le crochet d’art a été relancé ces dernières années par le phénomène des amigurumis  une tradition ancestrale venue tout droit du Japon et qui a su traverser les frontières pour notre plus grand plaisir.

Le mot amigurumi, traduit littéralement par « jouet rembourré tricoté » est formé de deux termes japonais : « ami » qui signifie « crocheté » et « nuigurumi » qui peut se traduire par  » poupée rembourrée ».

Il s’agit, en effet, à la base, de la réalisation de petits animaux, chien, chat, ourson, tortue, pieuvre, lapin … Toutefois, les modèles sont devenus de plus en plus variés et on trouve maintenant des représentations culinaires comme des petites tartes, glaces, fruits ou légumes. Les mascottes KaWaii (Hello Kitty) ou le grand Totoro connaissent aussi un grand succès.

Récemment, l’amigurumi  a profité des jeux vidéos pour se généraliser d’avantage et recueillir de nouveaux fans.

 


Les créations se veulent bien rondes et très colorées.

En effet, les dessins sont souvent créés à partir de spirales de base et le crochet utilisé est assez fin ainsi le maillage réalisé est très serré, permettant un rembourrage facile.

 

 

 

 

 

 

Les amigurumis sont généralement fabriqués en plusieurs parties, qui sont ensuite unies. Le montage final fait souvent appel à la pose d’éléments plastiques décoratifs (des yeux, des boutons…)

 

Yeux sécurisés pour amigurumis

Yeux sécurisés pour amigurumis

 

Très attirée par les petits animaux comme vous avez sans doute pu le constater, je me suis lancée le défi d’apprendre à réaliser ces adorables doudous.

Voici donc mon premier nounours au nom inévitable de Teddy et voilà à quoi il ressemblait avant montage…

Teddy découpé - Creaconcept

Teddy découpé

 

…et puis après montage :

Teddy par Creaconcept

 

Teddy est réalisé en laine rose avec un crochet n°3. J’ai brodé ses yeux et son museau à la main avec de la fine laine marron foncé (ce qui peut parfaitement remplacer les yeux de plastique montrés ci-dessus). Je lui ai ajouté un joli nœud rose autour du coup. Et voilà un petit ourson amigurumi au pays de la porcelaine froide.

Pour celles d’entre vous qui maîtrisent le crochet n’hésitez pas à chercher sur le Web, de nombreux tutos sont disponibles et vous permettent, avec de la patience bien sûr, de vous adonner à cet art.

 Depuis cet article….

Pour vous aider à débuter un amigurumi, je vous ai préparé un petit tuto en photos et video qui vous montre les bases.

Il est préférable de savoir crocheter mais pour toutes celles d’entre vous qui  n’ont jamais pratiqué, il se peut qu’en regardant les images vous parveniez à vos fins. C’est ce que je vous souhaite en tout cas 🙂

 

 

 

 

Un grand merci à toutes les créatrices de talent à qui je me suis permise d’emprunter les images de leurs adorables créations pour illustrer mon propos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

6 commentaires sur “L’art de l’amigurumi ou quand le crochet vous emporte au pays du Soleil Levant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s