Crumble pommes framboises, un mariage heureux!

Hello mes Bloguivores!

En ce dernier dimanche de septembre, je vous invite à découvrir une petite recette simplissime et tellement bonne que je m’en voudrais de ne pas la partager avec vous!

Vous avez peut être le plaisir de posséder un framboisier dans votre jardin. Mais même si ça n’est pas le cas, les étals des marchés proposent abondamment en ce moment ce délicieux fruit rouge qu’est la framboise dont la saison bat son plein jusqu’en novembre.

Les recettes que l’on peut faire avec ne manquent pas. Cependant, l’une d’entre elle vaut vraiment le détour, je veux parler du crumble. Très simple à réaliser car il ne demande pas de technique particulière, le crumble est le dessert idéal pour mettre en valeur le goût des fruits. Sa double texture moelleuse dedans grâce à la pomme et croquante dessus de par le côté sablé de la pâte, offre une agréable sensation en bouche.

Ici, l’association pommes/framboises donne une petite touche « sélecte » à ce gâteau d’apparence un peu rustique. Le bon goût de framboise domine et les deux saveurs légèrement acidulées en font un dessert léger pour une fin de repas ou un goûter tout en finesse qui séduira les plus exigeants.

 

 

 

Allez, la recette c’est par ici

  • pour un crumble de 6 belles parts
  • temps de préparation 15 minutes
  • temps de cuisson 30 minutes
  • temps avant dégustation 30 minutes

 

♥ Ingrédients
  • 4 pommes moyennes type pommes à cuire Jonagold, Braedburn légèrement acidulées
  • 200 à 250 gr de framboises fraîches ou surgelées
  • 130 gr de farine
  • 30 gr de poudre d’amandes (vous pouvez faire sans mais dans ce cas mettez 160 gr de farine)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 150 gr de cassonade  (à diviser en 100 gr +50 gr)
  • 110 gr de beurre un peu ferme (attention du vrai beurre pas de margarine, il en va de la réussite de la recette, beurre que vous sortirez 15 minutes du frigo avant de faire le gâteau)
  • 1 pincée de sel

Un plat à gratin pour la cuisson généreusement beurré.

♥ Comment faire?
  • les pommes : les peler et les couper en petits cubes
  • les framboises : les laver et les égoutter sur un papier absorbant
  • mettre tous les fruits ensemble dans un saladier et les saupoudrer des 50 gr de cassonade et du sucre vanillé. Mélanger doucement pour enrober les fruits. Laisser reposer le temps de faire le sablage de la pâte.

 

  • Farine, sel, poudre d’amandes, les 100 gr de cassonade, le beurre coupé en petits morceaux : mettre tout ça dans un autre saladier et effriter grossièrement l’ensemble du bout des doigts pour obtenir un aspect de gros sable, laisser des morceaux plus gros c’est encore mieux!
  • déposer vos fruits enrobés de sucre au fond du plat à gratin bien beurré
  • répartir le « sable » sur le dessus de vos fruits uniformément
  • mettre au four à 180° pendant 35 minutes, chaleur tournante si vous avez.

 

 

Voilà! facile non? Vous verrez les framboises compotées remonter partiellement à la surface du gâteau lui donnant un très joli visuel. A la sortie du four, la délicieuse odeur des framboises viendra vous chatouiller les narines 😉

 

Il vous faudra hélas encore 30 minutes de patience supplémentaires pour pouvoir vous lécher les babines de plaisir et être pleinement heureux le temps d’une part de crumble pommes/framboises 🙂

 

N’hésitez pas à mélanger les fruits rouges entre eux! vous pouvez ainsi ajouter fraises, mûres, groseilles, myrtilles mais si vous voulez privilégier le goût inimitable des framboises, gardez juste l’association proposée dans la recette.

 

Puces fraises MHC

 

 

 

 

Publicités

Halloween chez ModelinghandCo

Halloween c’est pour bientôt! ça tombe bien car mes petits monstres et mes citrouilles sont de sortie et vous feront frissonner dans ma boutique 😉

Lot de 5 breloques Halloween en porcelaine froide pour vos créations – MHC 
Boucles trio de fantômes
Boucles citrouilles

 

Salut mes Bloguivores et belle journée à vous!

Lindsey Stirling et son nouvel album Artémis, quand la fée se transforme en déesse

Lindsey Stirling – Photo Tom Kyrann

« Artémis » , le nouvel album de la ravissante et talentueuse Lindsey Stirling vient de sortir il y a quelques jours dans les bacs. Si vous ne connaissez pas encore cette violoniste et danseuse ultra douée, voici une belle occasion de la découvrir.

Mais je vous vois déjà zapper cette page car pour beaucoup d’entre nous le violon est lié à la musique classique. Et là je vous dis « pas seulement » dans le cas présent car même si cette californienne de 33 ans, issue d’un milieu modeste a baigné toute jeune dans ce type de musique qu’écoutait son père, elle a cherché à mettre cet instrument au service des tendances d’aujourd’hui et nous offre un violon revisité aux sonorités hip pop mêlées d’éléctro.

Mais Lindsey ne se contente pas de maîtriser comme une reine cet archet dont elle s’est emparé depuis qu’elle a 5 ans, cela serait bien trop facile! Elle combine chacun de ses morceaux avec une chorégraphie époustouflante, telle une fée aérienne qui s’envole sur des rythmes tantôt endiablés, tantôt délicats et voluptueux inspirés entre autres par l’univers de la Fantasy et du fantastique. Lire la suite

Cookies fondants croquants aux grosses pépites de chocolat – Recette facile!

Salut mes Bloguivores!

Que diriez-vous cette semaine d’une petite recette super facile, assez rapide comme je les aime et bien sûr super bonne? Je sens que ça vous tente, alors en route pour mes cookies aux énormes morceaux de chocolat dont vous me direz des nouvelles 😉 Ces petites douceurs se conservent très bien pendant au moins 5 à 6 jours. Mais survivront-ils jusque là? rien n’est moins sûr!

Le côté le plus délicat de cette recette est la cuisson qui est très rapide et qu’il faut surveiller pour éviter que les biscuits ne brûlent en dessous. Ne vous inquiétez pas de leur aspect très « mou » lorsqu’ils sortiront du four, c’est tout à fait normal et c’est leur gage de réussite. En refroidissant, ils vont se raffermir juste ce qu’il faut pour être moelleux dedans et craquants dehors, gourmands croquants quoi! Lire la suite

Les soins à l’école dentaire…petit bilan – Entretenir ses dents dès le plus jeune âge

Hello mes bloguivores ♥

Un an s’est écoulé depuis que j’ai rédigé mon article sur le problème de la parodontite ( cf. Parodontite, au cas où vous auriez une dent contre votre dentiste). Comme j’ai pu constater que le sujet intéresse pas mal d’entre vous, je tenais à faire un petit bilan sur la qualité des soins que j’ai reçus à l’école dentaire au cas où vous envisageriez de vous faire soigner par ce biais.

Je dois dire que j’en suis globalement satisfaite car même si les personnes qui vous soignent n’ont pas encore leur diplôme, elles maîtrisent déjà grandement leur sujet. Toutes les décisions et les soins qui en découlent sont vérifiés et approuvés par un professeur encadrant ce qui assure un véritable sérieux et apporte une tranquillité d’esprit. Le dispositif médical est performant, les mesures d’hygiène irréprochables et les tarifs encadrés.

Les soins à l’école dentaire sont longs, je ne vous le cache pas, car les étudiants prennent leur temps pour obtenir un résultat parfait, ce qui est là encore à mon sens, un gage de sécurité, la pression du rendement financier rentrant beaucoup moins en ligne de compte que dans un cabinet classique.

Sachez aussi qu’un étudiant donne ses services durant 2 ans dans ces centres et que lorsque vous commencez vos soins avec l’un d’entre eux, ce dernier vous suit. Un dispositif de soins d’urgence est aussi accessible. Lire la suite

Césaria Evora, elle chante…

La grande Césaria Evora fête aujourd’hui ses 78 ans, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir la voix chaude de cette chanteuse venue d’une petite île du Cap vert, au large de la côte Nord-Ouest de l’Afrique, qui a fait connaître au grand public la « morna », la musique  douce et sensuelle de son pays.

Cap Vert

 

En 2004, dans son album « Carnet de bord », Bernard Lavilliers lui a écrit et dédié « elle chante« , une magnifique chanson que je vous invite à découvrir si vous ne la connaissez pas encore.

 

 

 

 

Elle chante la terre rouge la sèche la stérile
Elle chante les hommes proscrits les sans terre dans les villes
Les jeunes filles en noir et tous les enfants dans les rues
Les longues années sans pluie et ceux qu’on n’a jamais revus
B. Lavilliers